On a parlé d’Haïti…

Un couple de Français, porté par un projet de vie et d’espoir, a été brutalement abattu,  alors qu’ils venaient  adopter. Ils rejoignent la tragédie de tout un peuple qui meurt parfois de plus en plus souvent de manière violente, plus l entement et plus sûrement de faim et de misère..

Comme vous le savez, nous devions y aller, précisément à cette période. Une fois de plus, l’insécurité étant majeure, nous avons dû reporter l’opération « troupeau de chèvres » que nous souhaitions mettre en oeuvre lors de ce déplacement. Le voyage était organisé, les billets pris, mais au dernier moment nous avons dû tout annuler. Les derniers événements nous donnent malheureusement raison.
Pendant plus de 15 jours, nos communications avec Savanette ont été interrompues, laissant planer un silence inquiétant.

Alors oui on a parlé d’Haïti, parce que le drame est venu frapper à notre porte, fauchant deux de nos compatriotes. Mais déjà l’émotion retombent, d’autres actualités passent au premier plan et Haïti disparaît de nos préoccupations

Soyons justes, certains médias commençaient à s’y intéresser, le Monde venait de titrer

« "La vie nous a quitté" Haïti paralysé par la contestation »  mais dans l’ensemble la presse’ donnait peu d’échos aux émeutes qui ensanglantent l’île

Pour tout vous avouer, n’eût été l’expérience que Jean Michel a du pays et les échos donnés par nos correspondant locaux, il n’est pas certain que l’avis de diplomatie.gouv « La situation est particulièrement tendue en Haïti depuis la mi-septembre. Les manifestations, accompagnées de barrages sur les principaux axes routiers et d’actes violents (jets de pierres, tirs…) sont très fréquentes. Des groupes violents sont actifs et entretiennent un climat d’insécurité. Il est donc recommandé de reporter tout voyage jusqu’à nouvel ordre.Pour rappel, l’ensemble du territoire haïtien est déconseillé sauf raison impérative (orange sur la carte des Conseils aux voyageurs). » m’aurait dissuadé d’autant que les choses paraissaient s’apaiser.

Devant la faible couverture médiatique des difficultés que rencontre au quotidien la population Haïtienne, nous avions pris l’initiative de tenter d’alerter l’opinion. Dans un interview avec Claude Gavach Jean Michel a résumé ses conclusion sur le pourquoi d’un tel silence « pas de pétrole, pas de gaz, pas de ressources minières « 

Nous avons aussi commencé à écrire aux hommes politiques et fini par lancer une pétition en ligne que vous pouvez signer et faire signer autour de vous, http://chng.it/M64HXqfvpG pour appeler à une mobilisation de l'opinion publique pour pousser notre diplomatie à intervenir dans le soutien à la crise d'un pays francophone

Courrier international le pays bloqué

La situation en Haïti: ça ne s'arrange pas!

Nous sommes restés un temps  sans nouvelles de Savanette...

Nous ne pourrons donc assurer l'opération Chèvre déja repoussée plusieurs fois.

Claude Gavach, journaliste à RCF Maguelone nous a enregistré (Jean Michel Grangeon, Marie Lauberge, Joelle Coron ) et l'émission sur Haïti que nous avons enregistrée passera à l'antenne le jeudi 7 novembre, à 20 heures, et le dimanche 10, à 9 heures. A transmettre autour de vous.

Voir l'article de La Croix

Voir l'article du Figaro

Voir aussi cet autre article toujours du Figaro

Mais comme le dit le même journal Haïti est un pays de la Francophonie et fait partie de l'histoire de  France

Voir les questions au gouvernement France info 05/11/2019

 

Finalement nous avons pu avoir des échanges au bout de 15 jours d'un silence inquiètant (voir les mots de Wilfranc)

L'école a pu rouvrir aprés 15 jours de fermeture mais les parents sécurisent la cour de l'école (Jean Michel dit que celà ne s'est jamais fait)

Des marchands ramènent des produits de Saint Domingue à Hinche organisant un marché de survie

Nous envoyons un secours  pour aider Wilfranc à gérer la crise

 

En Haïti, les violences sont le « prolongement de troubles politiques qui remontent à 2018 » Le Monde/a

Haïti la capitale paralysée après des violences entre policiers et militaires

Haïti annule son carnaval et s'enfonce dans la crise France info

Haïti : les tensions persistent, un média attaqué RFI

Haïti dans un climat de guerre civile Courrier International

Haïti : escalade de la violence entre la police et le gouvernement La Croix

Haïti- Social : Projet de lutte contre le travail domestique des enfants

Haïti: Port-au-Prince paralysée après des violences entre policiers et militaires Le Devoir

Haïti- FLASH : Affrontements au Champ-de-Mars, au moins une douzaine de victimes (Bilan provisoire) Haïti Libre

Haïti-Sécurité: Affrontements entre la police et l’armée au Champs-de-Mars Vant Bet Info

Haïti : deux morts et des blessés dans des violences entre policiers et militaires Le Monde

Haïti: des violences entre policiers et militaires font des morts et des blessés Le Figaro

Haïti Attaque: Menace d’incendie contre la Radio/ Télévision Caraïbes Vant Bef Info

Haïti : 15 bébés et enfants meurent dans l’incendie de leur orphelinat géré par une église américaine InfoChrétienne.com

Haïti : les familles d'accueil, une alternative aux orphelinats ? You tube

Incendie orphelinat en Haïti : "Ils auraient pu être sauvés", selon un fonctionnaire Guadeloupe 1

Haïti: 15 enfants meurent dans l'incendie d'un orphelinat insalubre Le figaro

Haïti: 15 enfants meurent dans l’incendie d’un orphelinat insalubre La presse

Cancer : 17 lits, 1 hôpital et 2 spécialistes pour les enfants en Haïti Le Nouvelliste

La subvention des produits pétroliers en Haïti ; Nécessité de stopper cette hémorragie Rtvc

POINT DE VUE. Haïti : volcan éteint ? Ouest France

Haïti: après l’opération pays lock, voyage à travers des provinces en crise rfi

Haïti, République de gangs LA Presse

Haïti Libre - FLASH : Échec de la Conférence politique pour une sortie de crise

 

Encore un drame de la misère...et de l’indifférence !!

Quinze enfants sont morts dans l'incendie d'un orphelinat insalubre à Haïti.

D’après la presse qui s'en fait l'écho cet orphelinat  n'avait plus l'autorisation légale d'opérer depuis 2013, mais abritait environ 66 enfants

Cependant "début 2019, l'administration aurait constaté que seuls 35 des 756 centres d'hébergements de mineurs recensés à travers le pays disposaient d'une autorisation de fonctionnement. "

Bref la plupart sont largement hors des clous mais fonctionnent vaille que vaille.

Il serait peut-être temps de s’interroger sur la répartition des fonds récoltés par diverses ONG lors du séisme de Janvier 2010. Les fonds arrivés jusqu'à Haïti n'autaient été distribués  qu'environ au tiers des orphelinats haïtiens

"D'après les déclarations d'un des enfants, l'origine du feu viendrait de bougies qu'ils avaient allumées pour éclairer leurs chambres car le système électrique" avait "un problème" a indiqué la juge Raymonde Jean Antoine",. Un autre article indique que le générateur d’électricité était défaillant. Il n'est mentionné nulle part que l'augmentation du prix des carburants, qui a pourtant déclenché les émeutes de 2018, a certainement aggravé encore le problème.

Il est aussi dit et souligné que l'accès se faisait par "un escalier exigu et seulement une porte de sortie ouverte" mais il n'est pas fait mention de l'insécurité extérieure majeure que font régner les gangs dans le pays, qui fait e nombreuses victimes, dans l’indifférence totale de la communauté internationale.

Alors? Haïti a signé la Convention de la Haye qui garantit le droit des enfants et, formalisant strictement les procédures de l'adoption internationale, rend désormais impossible les adoptions directes.

C'est sans conteste un progrès au plan éthique et conceptuel mais des enfants petits se trouvent pris en otage entre des procédures d’adoption complexes, mais nécessaires, et des parents d’une extrême pauvreté qui n'ont plus les moyens de les entretenir. Le même article souligne que "Quelque 80% des quelque 27.000 enfants haïtiens actuellement placés en orphelinat ont au moins un parent en vie." Ils ne sont donc pas adoptables sauf consentement express des parents. Il s'est développé des procèdures compexes et coûteuses puisuqe actuellement une adoption reviendrait» entre 10000 et 15000 euros  aux adoptants dont peu semblent profiter aux autres enfants et bien plus aux intermédiaires.

La réponse de notre association, qui vaut ce qu'elle vaut, est pour l'instant de favoriser le maintien des enfants de Savanette Cabrale dans leur famille en aidant leur scolarisation et leur alimentation.

En Savoir plus

Haïti: 15 enfants tués dans l'incendie d'un orphelinat insalubre Orange

Haïti : quinze enfants meurent dans l'incendie d'un orphelinat insalubre France info

 

 

La tentation d’une nouvelle constitution approuvée par référendum pour Haïti Alter Presse

Haïti : inquiétude face à la recrudescence des enlèvements La Presse

Les enlèvements de plus en plus courants en Haïti TVA Nouvelles

Haïti : les gangs sèment la terreur au sud de Port-au-Prince Martinique1

Haïti : « La lutte a atteint un tel niveau qu’elle ne va pas s’arrêter » Lundi matin

Haïti - RD : En 2019, plus de 82,000 étrangers ont été déportés ! Haïti libre

Haïti - Justice : 10 ans plus tard, les victimes du choléra réclament toujours réparation Haïti libre

Commémoration en Haïti la colère des habitants

Haïti: le président Jovenel Moïse entérine la caducité du Parlement

"Arrêtons l'amateurisme ! " : la colère d'un humanitaire 10 ans après le séisme à Haïti LCI

Lyonel Trouillot : "L’attitude de la communauté internationale envers Haïti est criminelle" France info

Haïti n'a plus de Parlement opérationnel Le Figaro

Haïti ne dispose plus de Parlement opérationnel France24

Haïti-Séisme/10 ans : Une commémoration officielle sans relief, le 12 janvier 2020, sur fond d’inquiétudes politiques Alter presse

Comment Haïti est devenu la « république des ONG » Le Monde

Dix ans après le séisme, amères commémorations à Haïti Le Monde

Haiti La décennie perdue Courrier international

10 ans après le séisme Haïti peine à se reconstruire France info

10 ans après le séisme Haïti commémore ses victimes et panse encore ses plaies L'express

En Haïti, les jeunes veulent reprendre en main leur destin Vatican news

10 ans après le séisme en Haïti : « Mes blessures ne sont pas encore cicatrisées »(radio Canada)

Haïti, l’oubliée (Journal de Montréal)

Quel montant la France doit-elle rembourser à Haïti ?( BREIZH Info)Haïti: la hausse des salaires n'apaise pas la contestation (L'avenir.net)

Haïti, 10 ans après le séisme: «La population mérite mieux» (La Presse)

Violences en Haïti: «l’année 2020 sera décisive» (sputnik news)

Haïti : retour à La Saline, théâtre d’un massacre à huis clos (le Monde)