La Lettre du mois d'Août




 


Nouvelles d'Haïti
 



 
---




 
banner
---
 


Haïti, martyre et oubliée

Décidément le sort et le malheur, s’acharnent sur cette pauvre terre d’Haïti pourtant déjà lourdement frappée par une pauvreté endémique, une corruption gangrenante, un système sanitaire submergé, et une situation politique « agitée ». Elle a dû faire face après
un catastrophique tremblement de terre, à une dramatique épidémie de choléra importée par les forces pakistanaises de l’ONU,  plus récemment, l’épidémie de COVID  ne l’a pas épargnée et maintenant Laura et Marco, deux ouragans particulièrement violents.

Même un petit peu ébranlés dans notre confort occidental, et mus par un mouvement de compassion,  nous avons de la peine à imaginer ce que ces pauvres haïtiens endurent.

C’est une lutte pour la vie de tous les instants et c’est surtout une lutte pour la vie dans l’anonymat et le silence des abysses de l’indifférence .

Laura et Marco ne commencent à intéresser les médias que parce qu’ils s’approchent des côtes américaines.

Même le nombre de morts causés par Laura est indifférencié avec ceux de la République dominicaine.

Après l’explosion sur le port de Beyrouth un membre du clergé de l’église cathodique -non ce n'est pas une faute de frappe-,, comparait « Beyrouth c’est équivalent à Port au Prince après le séisme ».
Équivalent ! Quelle aventureuse approximation, même si il ne saurait y avoir de degrés dans le malheur. Moins de 200 morts à Beyrouth, 210000 morts à Haïti.
Plus récemment toujours à propos de Beyrouth un autre membre du même clergé se réjouissait que l’aide internationale soit confiée aux ONG.
Si le résultat est le même que celui de l’utilisation de l’aide internationale à Haïti, il n’y a pas lieu de s’en réjouir. Au moins à Beyrouth cette aide ne servira pas à payer les soldats des forces de l’ONU.

Dans ce maelström de catastrophes renouvelées et persistantes des hommes et des femmes se battent avec courage et obstination.
Parmi eux Wilfranc Servil le correspondant de notre association à Savanette Cabrale, présent sur tous les fronts.
-Au four et au moulin pour assurer les repas des enfants,
-au four et au moulin pour distribuer de la nourriture aux démunis encore plus démunis que les autres,
-au four et au moulin pour enseigner les fameux gestes barrières et distribuer des produits d’hygiène et sanitaires,
-au four et au moulin pour aider à l’hospitalisation d’une enfant gravement malade,
-au four et au moulin pour apporter, en tant que prêtre, un soutien moral et affectueux à la population de son village.

Ne l’abandonnez pas au milieu du chemin, ne l’oubliez pas dans votre générosité.
Notre soutien et notre action en sa faveur c’est la théorie de l’aile de papillon ou celle de la part des colibris.
Un petit geste ici c’est un océan de bonheur là bas.

Merci pour lui, merci pour eux.



Des nouvelles de Wilfranc Aôut 2020




 



 
://www.solidarite-haiti.fr/|
Powered by AcyMailing