"Contre le virus nous ne pouvons rien, mais il est en notre pouvoir de maintenir une solidarité active"

Malgré les précautions prises par les autorités haitiennes, qui avaient interdit l'entrée du pays aux voyageurs en provenance de zones d'épidémie les premiers cas de coronaro virus sont survenus.

Les mesures de confinement annoncées semblent complexes à soutenir . 

Haïti est en effet un pays tropical d’habitat très précaire où l’essentiel de la vie familiale se passe autour de la maison....vraisemblablement il y aura ( ou il y a déjà) des problèmes pour la nourriture qui va très mal circuler....

L'association terre de Montagnes nous a déja partagé sa préoccupation à ce sujet:

"Nos amis haitiens n'avaient vraiment pas besoin de ce nouveau fleau! L'inflation rendait les achats de nourriture difficile, les ecoles avaient deja ete fermees pendant trois mois, l'insecurite et les kidnappings etaient quotidiens."

Nous vous communiquons les premières réactions  "à chaud "  de Wilfranc  qui écrit :

21/03/20020
« Bonjour Jean  Mi.
Hier soir
Le président a enfin confirmé les deux cas qui sont en Haïti 🇭🇹.
A tous les bienfaiteurs et les bienfaitrices
A tous les amis et toutes les amies de Grabels
Toutes les personnes de bonnes volontés qui pensent à SAVANEtte
Le Coronavirus est entré en Haïti 🇭🇹 selon le président
Nous sommes déjà dans une situation très précaire et avec nos habitudes il y a beaucoup d’inquiétudes.
Je dis merci beaucoup aux amis de Grabel et Jn Michel et Marie
Merci beaucoup pour les supports et les prières
Nous avons de l’espérance
Merci beaucoup encore nous essayons de faire de prévention à Savanette Cabral
Cependant nous restons vigilants
Je continue à compter sur votre prière 🙏
Et nous sommes à l’écoute de nos autorités.
Nous essayons de respecter les consignes
Et Nous essayons de sensibiliser la population afin d’être prudent »

Coronavirus: deux premiers cas confirmés en Haïti Le Figaro

23/03/2020

messe

Bonsoir Jn Mi
Toutes les écoles sont fermées et les églises ⛪
La situation est précaire
Avant il y avait déjà le problème de la nourriture pour les familles
Pour maintenant c’est encore pire
Ce matin j’ai célébré la messe dans mon réfectoire avec deux personnes qui travaillent au presbytère